Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Passeur de mémoire, Fragment d'histoire

Passeur de mémoire, Fragment d'histoire

Sauvegarde et transmission du patrimoine : Nos domaines d’activité sont extrêmement variés : muséographie, scénographie, communication et marketing culturel, web-design, recherches documentaires et archivistiques, rédaction de contenus…

Quelques règles sur la numérisation des cartes postales

Voici quelques préconisations spécifiques aux cartes postales :
- accorder autant d'importance au verso (face d'ordinaire réservée à la correspondance, parfois non utilisée) qu'au recto (illustration, soutenue ou non par une légende). En effet, lors d'une campagne de numérisation, prévoir aussi celle du verso permettra de conserver des informations précieuses sur l'éditeur, le photographe et l'imprimeur, et ceci même en l'absence d'un texte manuscrit. De plus, l'emplacement du timbre comme la répartition texte / adresse ou le cachet de la poste sont des éléments de datation. Et enfin, la numérisation du texte permet éventuellement de passer outre sa retranscription. On pourra aussi appréhender un éventuel décalage entre le message et l'iconographie, en savoir plus sur la date de la rédaction, etc.


- veiller au droit d'auteur de la photographie ou de l'illustration reproduite : c'est le photographe ou l'illustrateur qui en bénéficient. L'éditeur et l'imprimeur n'ont pas de droits d'auteur, ils ne font que reproduire. Mais parfois le photographe peut être également éditeur, voire imprimeur. Il convient, dès lors, de bien faire attention à ce cas de figure particulier. Si l'auteur (photographe ou illustrateur) n'est pas indiqué ou connu, saisir la mention "anonyme" dans la rubrique auteur. Dans ce cas, la libre diffusion de la carte postale sera possible si elle a été créée il y a au moins 70 ans. Ainsi, une carte postale anonyme, dont le cachet du timbre indique 1918/04/12 pourra être diffusée librement puisque forcément créée avant 1918. Mais, si le photographe ou l'illustrateur de la carte postale venait à être connu, les droits moral et patrimonial seraient rétablis et courraient en fonction de la date de mort avérée de l'auteur.


- veiller aux droits d'auteurs d'œuvres représentées : une carte postale dont le sujet principal est un monument aux morts, dont le ou les auteur(s) sont décédés après 1942 (à ce jour) devra faire l'objet de recherche auprès des ayants-droit pour pouvoir être diffusée librement ou non.

sources :  http://portail-joconde.over-blog.com/article-prevoir-la-valorisation-des-collections-liees-a-la-premiere-guerre-mondiale-116747932.html

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article