3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 05:54

La ration du soldat français en temps de guerre est, d'après les règlements officiels, supérieure à celle d'aucun autre soldat d'Europe. Pendant la campagne qui commence, elle sera fixée de la manière suivante:

Pain, 750 gr. ou biscuit, 600 gr.; sel, 20 gr.; sucre, 35 gr.; café, 28 gr. ou thé, 4 gr.; riz, 40 gr., haricots, 30 gr., légumes frais, 30 gr., soit 100 gr. de légumes; viande fraîche, 500 gr. (dont, au plus, 125 gr. d'os); saindoux, 35 gr.

Ces chiffres représentent des quantités minima susceptibles d'être accrues toutes les fois que l'Intendance pourra le faire. Déjà, on distribue aux troupes de couverture des rations plus fortes.

Voici, d'autre part, l'alimentation maxima que recevra le soldat allemand:

Pain, 700 gr., ou biscuit, 550 gr.; sel, 20 gr.; sucre, 30 gr.; café, 26 gr.; légumes secs, 245 gr., ou pommes de terre, 1.500 gr. Viande fraîche et lard, 350 gr., ou 250 gr. de charcuterie.

C'est une alimentation «juste suffisante», et pour laquelle, cependant, aucune augmentation n'est prévue.

Le soldat belge, reçoit, au cours de la campagne actuelle:

Pain de munition, 750 gr.; viande de boeuf, 250 gr. (os compris); pommes de terre, 1.000 gr.; beurre ou graisse, 20 gr.; lard, 10 gr.; sel, 30 gr.; café, 24 gr.

Partager cet article

commentaires

L'écho des mots

Inscrivez vous pour recevoir les mises à jours la progression des mes travaux...

Recherche

Comment accéder aux documents

L'ensemble des travaux sont systematiquement édités sous forme d'ebook sont consultable par nos adhérents.

Adhérer - Demande d'informations

Un format papier est édité à la demande.

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog