Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Passeur de mémoire, Fragment d'histoire

Passeur de mémoire, Fragment d'histoire

Sauvegarde et transmission du patrimoine : Nos domaines d’activité sont extrêmement variés : muséographie, scénographie, communication et marketing culturel, web-design, recherches documentaires et archivistiques, rédaction de contenus…

Comment Fonctionnent Les Services De L'intendance Militaire.


La mobilisation des vivres précède, accompagne et suit la mobilisation des hommes. C'est une organisation formidable et admirable; il faut sans à-coup assurer quotidiennement la subsistance de 2 millions 1/2 de bouches. Toutes nos régions ne sont pas également riches; la production, la concentration du vivre doivent donc s'opérer selon des plans aussi précis que la formation et la concentration des troupes. Ce service est assuré par trois groupes d'officiers parfaitement distincts: les officiers d'administration, les intendants, et les contrôleurs d'armées.

Les officiers d'administration, véritables «fourmis de l'armée», qui portent au col et au képi la petite étoile d'or, amassent et entretiennent l'approvisionnement colossal où, quotidiennement, puisent les convois bien clos et bien gardés qui vont ravitailler nos armées. A chaque courrier arrivent des ordres dont l'exécution est immédiate; on expédie, le jour même, les centaines de mille de rations de pain, les innombrables caisses de conserves, les fourrages et le bétail demandés. Les officiers aux petites étoiles sont en même temps chargés des réquisitions et de la fabrication, réquisition de farine, de bétail, fabrication du pain, des conserves, etc. Depuis le début de la guerre ces réquisitions se font avec une facilité émouvante: le paysan donne tout ce qu'il a pour l'armée, il ne discute plus. On doit en théorie établir avec lui une estimation à l'amiable, mais il s'en rapporte entièrement aux officiers: «Vous savez mieux que moi, dit-il, ce que vous déciderez sera bien.» Et c'est partout ainsi.

Les intendants forment, dans l'armée, une élite intellectuelle. Leur recrutement est très sévère. Le plus grand nombre est passé par l'Ecole polytechnique ou par l'Ecole d'état-major. Certains, et non les moins appréciés, sortent du corps même des officiers d'administration. Docteurs en droit presque tous, ils sont, après un concours spécial très ardu, devenus les «fonctionnaires» galonnés d'argent, qui «décident». C'est sous leurs ordres que les officiers aux étoiles «exécutent», la décision demeurant séparée de l'exécution. En général, les intendants--commandants, colonels, généraux--sont les officiers de l'armée les plus jeunes de leurs grades. La plupart, actuellement, sont aux frontières avec tout un état-major d'officiers d'administration. Quelques-uns seulement sont demeurés dans leurs régions respectives et sur ces derniers pèsent les plus gros fardeaux et les plus lourdes responsabilités.

Au-dessus des intendants il y a les «hommes noirs», les contrôleurs de l'armée, personnages tout-puissants qui, dans cette grande agitation, continuent d'examiner avec le calme le plus parfait et la plus lucide minutie toutes les comptabilités. Parfois même, quand c'est nécessaire, ils «suppléent» les intendants...

C'est grâce à cette organisation d'élite qu'il y a partout, dans notre armée, abondance de vivres. Les hommes, depuis le front jusqu'aux dépôts les plus éloignés, sont confortablement nourris après avoir été solidement vêtus de neuf.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article